Intimement parlant 🙊

Heey!

Bon, aujourd’hui on s’attaque à un gros dossier les gars, ça fait trop longtemps que je repousse cet article mais taa-daa, le voici, le voilà !

Flemme de faire durer le suspens, cet article risque déjà d’être assez long comme ça, je balance le sujet, là, ici : le journal intime. 

but why

Déjà, soyons clair. Le journal intime c’est ce vieux carnet que t’as récupéré dans le fond ton placard ou qu’on t’as offert quand t’avait neuf ans. Il a peut-être une clé ou alors il est bien caché, dans tous les cas c’est ton meilleur allié, ton pote qui gardera tes secrets sans jamais les répéter. Tu lui racontes tes journées, tu lui dis que Jean-Jacques est ton amoureux et tu fais pleins de petits coeurs autour, tu lui dis que tes parents sont les pires du monde et que t’aurais voulu naître dans une autre famille et tu lui racontes que Marie-Marguerite t’as tiré les cheveux, du coup c’est plus ta copine.

STOP !

S’il vous plaît, un peu de respect pour l’écriture. Un journal intime, ça commence souvent comme ça mais il arrive de le continuer en étant plus âgé et là, ça devient plus un échappatoire, un moyen de s’exprimer librement, un moyen d’y voir un peu plus clair dans ses idées et aussi : un moyen de se rappeler.

engrenage.jpg

Pour ma part je tiens un journal assidument depuis la fin du primaire – début de mon collège. Malheureusement, depuis l’année dernière, il est un peu en déperdition, disons que je ne prends plus le temps d’écrire et que je repousse très souvent au lendemain. Au final j’oublie et le temps passe sans que les événements soient inscrits. J’imagine que ce blog y est un peu pour quelque chose aussi car en soit j’écris un peu ma vie ici, nan ? [omg, j’utilise mon blog comme excuse] Mais quoi qu’il en soit, faut que je me remette à écrire, intimement parlant j’entends. Bref.

Hier soir je me suis posée dans mon lit et au lieu de regarder ma nouvelle série, j’ai feuilleté mon journal, celui qui raconte mon collège. Certes, il y avait des trucs que je ne comprenais absolument pas, des histoires de collégiennes tu vois mais ça m’a aussi rappelé pleins de souvenirs. Je me suis alors rendue compte que j’avais beau me plaindre de ma vie, finalement, mon collège, c’était plutôt amusant! Replonger dans mes souvenirs, ça m’a fait un truc bizarre, je crois qu’on appelle ça la nostalgie. Les petits problèmes du quotidien qui n’ont finalement aucune réelle importance sur l’existence, les histoires drôles ou honteuses qu’on peut raconter en riant maintenant, le souvenir de certaines personnes à qui on parle plus du tout mais qui pourtant ont contribué à l’élaboration du chapitre de notre vie signé adolescence.

nostalgy

En fait, ces journaux intimes (oui j’en ai eu plusieurs), c’est un peu la preuve de mon existence, la preuve que j’ai vécu des choses et un moyen de m’en rappeler. C’est également un moyen de prendre du recul, d’analyser qui on était, comment on a évolué, et de comprendre qui on veut être, qui on est maintenant. A vrai dire c’est une expérience assez déstabilisante, un peu difficile aussi, de voir qu’on a fait des choses qu’on aurait peut-être pas du faire ou de se rendre compte qu’on a perdu de vue des personnes à qui on tenait vraiment. Dans tous les cas, replonger dans ses souvenirs plusieurs années après c’est une expérience unique que je souhaite de vivre à tout le monde. Et il n’est pas encore trop tard ! Il n’est jamais trop tard pour écrire sa vie. 

write your own story

Vu que t’as lu jusqu’ici, après ce long texte inspiré par la nostalgie [je l’ai vraiment ressentie les gars, je vous jure c’est ouf!] je te propose de découvrir un passage de ma super vie…  l’esprit typique d’une adolescente à travers cet écrit… On ne relèvera pas les fautes d’orthographe ni l’exagération extrême de ce passage… [j’ai honte!] 

journal intime.jpg

Et je vous épargne le reste, mes histoires de collégienne… j’assume pas tout x)

Qu’en est-il de vous mes lecteurs ?

T’avais un journal toi aussi ? Raconte, je veux tout savoir! 

Bisous & Amitié,

Flora.

Publicités

25 réflexions sur “Intimement parlant 🙊

  1. Aydan dit :

    c’est bien de tenir un journal, moi je n’ai jamais fait ça. En tant que mec déjà, c’est plus par eun mec qui tient un journal. Pareil qu’un blog en fait, c’est pas fréquent, mais bon merde, j’ai droit aussi, na! Bon c’était pas le sujet…je m’égare.
    Tenir un journal est très utile je pense, comme tu le dis un échappatoire et c’est important dans la vie (histoire de ne pas péter un boulon!lol). En tout cases continue de le suivre ton journal, ne serais-ce que quelques lignes par jour 😉 Ton blog est sympa et merci de ta visite sur mon petit blog 😉

    Aimé par 1 personne

  2. samantine dit :

    Oh je trouve ça super que tu ai réussi à tenir ton journal aussi longtemps et a le garder ! 😃 (toi …😆) j’ai commencé à en écrire un à l’âge de 11 ans et puis à mes 13 ans environ j’ai arrêté pour reprendre à 15 ans année où mon père a emménagé avec ma nouvelle belle mère qui n’aimaient pas les enfants (enfin surtout nous en fait … 😤) et qui a fouine dans mes affaires pour le lire et découvrir toutes la haine que je cachais sur elle (entre autres il n’y avait pas qu’elle dedans 😲) mais bref après cet épisode j’ai eu droit à un silence de 2 ans en vivant chez mon père et je me sentais tellement mal de ce que j’avais fait que j’ai jette mon journal 😭 je regrette aujourd’hui car j’aurais aimé relire tous ces souvenirs d’enfant … et je me rend compte à quel point elle a été sournoise envers moi qui me sentait tellement coupable et qui avait juste besoin de libérer sa souffrance quelque part. 😓

    Aimé par 1 personne

    • flowriteblog dit :

      Merci! 😊
      Ah oui ? Oh mon dieu, l’histoire traumatisante! C’est sur, c’est carrément trop triste de l’avoir jeté pour ça, je comprend totalement! Et depuis, tu n’as pas repris un journal même en étant plus « vieille » ?
      Merci pour ton commentaire-témoignage en tout cas! ☺️

      Aimé par 1 personne

      • samantine dit :

        Ben je commence un peu si en ce moment mais j’ai du mal à m’y tenir tous les jours 🙈😆 en fait j’aimerais écrire un bouquin sur ma vie (l’épisode que je t’ai raconté en est un parmi tant d’autres 😲) mais j’ai réussi à me sortir de toutes ces épreuves alors j’aimerais témoigner 😊💕

        Aimé par 1 personne

        • flowriteblog dit :

          Ah génial! Oui, en même temps c’est très difficile d’écrire tous les jours, ne serait-ce que d’y penser et de prendre le temps … 😚
          Ah mais c’est une super idée! [dès que ça touche à l’écriture c’est une super idée de toute façon 😄]

          Aimé par 1 personne

          • samantine dit :

            Oui c’est clair 😄 j’ai toujours aimé l’écriture mais je m’en suis rendu vraiment compte qu’il y a quelques mois c’est le comble non ?! 😱😁 ça me paraissait tellement naturel que je m’apercevais même pas que j’avais des aptitudes dans ce domaine ! Bon je dis pas que je suis une grande écrivaine hein juste que c’est un domaine à développer si j’aime ça autant y aller à fond ! D’ailleurs je me suis inscrite à des cours de scénaristes il y a quelques temps histoire d’avoir quelques bases en écriture 😊👌

            Aimé par 1 personne

  3. Limistic dit :

    Ohlala le fameux journal intime, j’avoue en avoir eu plusieurs moi aussi, quasiment jusqu’à la fin de mes années collèges. Je les ai déjà relu, juste pour voir par curiosité, et j’ai détesté la personne que j’étais à travers ces lignes… Enfin ça m’a parut tellement éloigné de celle que je suis aujourd’hui. Et je parle même pas des délires sentimentaux complètement ridicules qui me font aujourd’hui bien rire ! ^^
    Des bisous !

    Aimé par 1 personne

    • flowriteblog dit :

      Ahah, j’ai ressenti la même chose en lisant les miens, je me suis sentie vraiment stupide et parfois un peu arrogante x) Mais au final ça rappelle quand même de bons souvenirs (pas ceux où j’étais détestable) et ça permet de se dire qu’on a évolué 😉
      Merci beaucoup pour ton commentaire, bisous! 😘

      Aimé par 1 personne

  4. ponthaya dit :

    Je regrette de ne pas avoir écrit quand j’étais jeune au moins sur des sujets importants. Je m’exprimais plutot par des dessins car j’avais peur que quelqu’un lise mes écrits.
    C’est un outil que je conseillerai fortement mes enfants dans le futur.

    Aimé par 1 personne

    • flowriteblog dit :

      Le dessin est déjà une forme d’expression importante, as-tu gardé ces fameux chefs d’oeuvres ? ☺️
      En revanche, je suis d’accord avec le fait qu’il s’agit d’un outil à conseiller!
      Merci pour ton commentaire constructif 😉

      J'aime

  5. Lili, littératiste dit :

    Tout à fait d’accord avec toi, pour moi c’est exactement pareil xD ! Enfin sauf pour les embrouille, moi je suis super timide donc j’ai plutôt passer mon collège toute seule. J’avais écrit quelque chose de se style, deux pages de dissertation que j’avais la pire des familles du monde, tout cela parce qu’on avait partager un gâteau et que on avait oublier de me passer un bout du chocolat qui était dessus xD

    Aimé par 1 personne

  6. emmaxgranger dit :

    Super article ma belle 😀 pour ma part j’avais un joli petit journal intime Diddl quand j’étais petite :p et en ce moment je tiens une espèce de Bullet Journal qui me sert à la fois de planner mais aussi de journal intime !

    Pleins de bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s