En direct de l’arrĂȘt de bus đŸš

Heeey !

Aujourd’hui nouvel article carrĂ©ment spĂ©cial. Pour moi en tout cas. Pas sĂ»r qu’il soit hyper intĂ©ressant, on verra.

Pourquoi? Nouvelle expérience dans ma vie [et oui encore une oulala ma vie est tellement ouf!].

Cette fois, j’ai Ă©tĂ© inspirĂ©e par un article en particulier : celui de Nine.

Cela fait tout de mĂȘme assez longtemps que j’ai dĂ©couvert son post mais ce n’est que maintenant que je le mets enfin en application.

En effet, je viens dĂ©libĂ©rĂ©ment de louper mon bus [oui je dis dĂ©libĂ©rĂ©ment parce que avec un peu de volontĂ© j’aurais pu courir et l’attraper, bref] et je suis assise lĂ , Ă  l’abri de la pluie heureusement [merci les abris bus]. Il est 17h30, je rentre de cours. En face de moi une Ă©mission tĂ©lĂ© dĂ©file, je n’avais jamais remarquĂ© qu’il y avait une tĂ©lĂ© dans cette… laverie ? Non ce doit ĂȘtre un bureau je ne sais pas en fait [oui, c’est un bureau de dĂ©pannage pour appareils Ă©lectriques]. C’est fou ce que l’on dĂ©couvre quand on observe un peu ce qui nous entoure… on a beau passer mille et une fois devant la mĂȘme boutique, mille et une fois devant la mĂȘme maison, ce n’est qu’en observant attentivement que l’on dĂ©couvrira la brique de couleur diffĂ©rente.

,n;,,nbv

Bref, la pluie continue Ă  tomber de maniĂšre indĂ©pendante, la musique continue Ă  envahir mes oreilles Ă  travers mes Ă©couteurs et moi je continue Ă  Ă©crire ce qui me passe par la tĂȘte. Il y a tant Ă  dire et si peu finalement !

Ah, au fait, pour ceux qui auraient eu la flemme de le lire, l’article de Nine Ă©voquait le fait de pouvoir Ă©crire partout, Ă  n’importe quel endroit, comme ce que je suis en train de faire, lĂ , en dehors du cocon.

Je sais donc ce que vous voulez savoir [ou pas mais vous allez quand mĂȘme le savoir] : ça fait quoi d’écrire comme ça dans un environnement diffĂ©rent ? Eh bien, je dois avouer que ça fait bizarre. Heureusement il n’y a personne prĂšs de moi sinon je ne sais pas si j’aurais osĂ© sortir mon tĂ©lĂ©phone pour Ă©crire [une voiture vert pastel viens de passer devant moi elle Ă©tait canon] mais je me rend compte que ça stimule la crĂ©ativitĂ© [et ça fait passer le temps aussi] mĂȘme si je ne cesse de tourner la tĂȘte pour voir si quelqu’un m’observe Ă©crire [euh, meuf t’es pas une star de toute façon] et je surveille aussi si le bus arrive bien entendu.

Les phares des voitures se mĂȘlent aux gouttes de pluies et dĂ©filent devant moi. Je suis aux premiĂšres loges. Oh, mon bus est dĂ©jĂ  lĂ , le temps passe vite quand on observe attentivement.

kjn,

AĂŻe, est-ce que cet article Ă©tait intĂ©ressant ? Je ne sais pas vraiment, dans tous les cas, j’ai appris Ă  Ă©crire en dehors du cocon que reprĂ©sente ma chambre, c’est diffĂ©rent et inspirant mais un peu dĂ©concentrant, aussi. Bon, je n’avais pas de sujet en particulier alors j’ai parlĂ© de ce qu’il se passait devant moi, on a connu mieux en terme d’idĂ©es, j’avoue. Bref, en tout cas : expĂ©rience relevĂ©e ✔

On s’occupe comme on peut…

Bisous & Amitié

Flora.

Publicités

13 réflexions sur “En direct de l’arrĂȘt de bus đŸš

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion / Changer )

Connexion Ă  %s