En direct de l’arrêt de bus 🚍

Heeey !

Aujourd’hui nouvel article carrément spécial. Pour moi en tout cas. Pas sûr qu’il soit hyper intéressant, on verra.

Pourquoi? Nouvelle expérience dans ma vie [et oui encore une oulala ma vie est tellement ouf!].

Cette fois, j’ai été inspirée par un article en particulier : celui de Nine.

Cela fait tout de même assez longtemps que j’ai découvert son post mais ce n’est que maintenant que je le mets enfin en application.

En effet, je viens délibérément de louper mon bus [oui je dis délibérément parce que avec un peu de volonté j’aurais pu courir et l’attraper, bref] et je suis assise là, à l’abri de la pluie heureusement [merci les abris bus]. Il est 17h30, je rentre de cours. En face de moi une émission télé défile, je n’avais jamais remarqué qu’il y avait une télé dans cette… laverie ? Non ce doit être un bureau je ne sais pas en fait [oui, c’est un bureau de dépannage pour appareils électriques]. C’est fou ce que l’on découvre quand on observe un peu ce qui nous entoure… on a beau passer mille et une fois devant la même boutique, mille et une fois devant la même maison, ce n’est qu’en observant attentivement que l’on découvrira la brique de couleur différente.

,n;,,nbv

Bref, la pluie continue à tomber de manière indépendante, la musique continue à envahir mes oreilles à travers mes écouteurs et moi je continue à écrire ce qui me passe par la tête. Il y a tant à dire et si peu finalement !

Ah, au fait, pour ceux qui auraient eu la flemme de le lire, l’article de Nine évoquait le fait de pouvoir écrire partout, à n’importe quel endroit, comme ce que je suis en train de faire, là, en dehors du cocon.

Je sais donc ce que vous voulez savoir [ou pas mais vous allez quand même le savoir] : ça fait quoi d’écrire comme ça dans un environnement différent ? Eh bien, je dois avouer que ça fait bizarre. Heureusement il n’y a personne près de moi sinon je ne sais pas si j’aurais osé sortir mon téléphone pour écrire [une voiture vert pastel viens de passer devant moi elle était canon] mais je me rend compte que ça stimule la créativité [et ça fait passer le temps aussi] même si je ne cesse de tourner la tête pour voir si quelqu’un m’observe écrire [euh, meuf t’es pas une star de toute façon] et je surveille aussi si le bus arrive bien entendu.

Les phares des voitures se mêlent aux gouttes de pluies et défilent devant moi. Je suis aux premières loges. Oh, mon bus est déjà là, le temps passe vite quand on observe attentivement.

kjn,

Aïe, est-ce que cet article était intéressant ? Je ne sais pas vraiment, dans tous les cas, j’ai appris à écrire en dehors du cocon que représente ma chambre, c’est différent et inspirant mais un peu déconcentrant, aussi. Bon, je n’avais pas de sujet en particulier alors j’ai parlé de ce qu’il se passait devant moi, on a connu mieux en terme d’idées, j’avoue. Bref, en tout cas : expérience relevée ✔️

On s’occupe comme on peut…

Bisous & Amitié

Flora.

Publicités

13 réflexions sur “En direct de l’arrêt de bus 🚍

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s