Les amis.

Hello🙋,

8cdcb004ee76d6553774118f576d839a

Tout d’abord cet article ne peut commencer sans une pensée pour les belges. Malheureusement je ne suis pas très forte niveau discours et je ne saurais que rajouter de plus. D’ailleurs, sans doute n’y a t’il rien de plus à ajouter. Les attentats ne font déjà que trop parler d’eux. Télé, journaux, radio, il suffit de s’y intéresser pour obtenir un bilan désastreux et toutes les informations nécessaires. Nécessaires, ou pas d’ailleurs mais ne nous éternisons pas sur le sujet. La vie continue. Nous disons cela à chaque événement douloureux, certes, mais il faut le dire pour en prendre conscience et ne pas perdre espoir.

Bref, aujourd’hui j’ai voulu faire un article sur les amis, oui. Je vous préviens tout de suite je vais faire un peu de philosophie. Si j’ai décidé de traiter ce sujet c’est tout simplement parce que dans notre société [aller, on dirait que j’ai 40 ans et que je me plains du bon vieux temps…], amis, connaissances, descendance et décadence [ok, j’ai juste mis ces mots pour la rime, je recommence]… Dans notre société, la technologie et les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place. On a 400 amis Facebook, 600 followers sur Twitter et 800 abonnés sur Instagram. On ne leur parle même pas, on n’en connaît pas la moitié, quelques uns font partis de nos ennemis, en gros on espionne, on traque, on se met au courant des derniers potins [je n’ai jamais aimé le mot potin, j’imagine un pot avec du thym, pas vous ? Non, bien sûr, cette comparaison est stupide x)]. Bref, on voit défiler tout un tas de personnes mais au final nos amis ils sont où ? On dit souvent que les amis se comptent sur les doigts d’une main, je suis d’accord. Enfin, une main ou deux mais pas plus. Mais comment on différencie tout ce monde ? Cette Anna qui aime toutes mes photos, cet Hugo qui m’identifie sur les siennes ou cette Léa qui poste un commentaire avec une phrase que nous deux seulement comprenons. Qui est l’ami, le véritable parmi ceux là ? Pourquoi ce ne serait pas Lucie, ma voisine qui n’est pas sur les réseaux ? Ou encore Thibault, le serveur du bar d’en face ? Bref vous l’aurez compris, ce qui se passe sur les réseaux ne veut rien dire. Prendre des photos c’est bien, identifier des gens c’est amusant mais passer du temps avec eux c’est mieux. Aussi selon mon point de vue, les amis, les vrais, j’entends ceux qui constituent ton pouce, ton index, ton majeur, ton annulaire et ton auriculaire ce sont ceux avec qui tu te sens bien, avec qui tu partages tes moments sympathiques, ceux qui te comprennent même quand ce que tu dis n’as aucun sens, ceux qui sont là pour toi quand ça va pas, ceux qui te font des surprises auxquelles tu ne t’attends pas, ceux pour qui tu apparais dans les rêves, ceux qui pensent à toi quand ils voient un objet, ceux qui te disent quand quelque chose a changé en toi, ceux qui ose te dire ce qu’ils pensent, ceux qui sont là, auprès de toi et qui veillent sur toi et qui t’aime comme tu es, qui aiment tes qualités, [qui n’aiment pas tes défauts mais qui vivent avec] et qui apprennent à te supporter. Voilà qui sont les vrais amis. Généralement on ne s’en rend pas compte, on est là, ils sont là, on se croise, on se parle, on se critique même. Oui, car des amis même si vous en avez, vous les critiquez. C’est dur d’être gentil h24 et de ne pas s’énerver alors parfois on s’énerve alors parfois on critique, alors parfois on raconte qu’il nous a énervé et qu’il était vraiment chiant aujourd’hui et puis demain on lui racontera comment notre chat à appris à danser et on annoncera fièrement qu’on a eu une bonne note en maths. De toute façon les humains sont faits pour vivre ensembles mais ils ne sont pas faits pour tous s’entendre et s’aimer. On dit souvent que de l’amour à la haine il n’y a qu’un pas aussi un ami peut très vite basculer de l’autre côté. Ne plus se parler, couper les liens, disparaître, pleurer, crier et puis trouver quelqu’un d’autre. Nous sommes plus de sept milliards d’humains sur terre et on ne compte ses amis que sur les doigts d’une main. Autrement dit, pardonnez d’avance ma comparaison mais les amis c’est comme les sacs poubelle. Vous les gardez un temps mais un jour l’un d’entre eux finira par percer et alors vous vous déciderez sans doute à le jeter. Mais le point positif : vous pourrez le recycler. Cela peut paraître un peu péjoratif voir pas très sympathique mais on a tous perdu des amis pour en retrouver d’autres. En effet la plupart du temps vos amis sont ceux avec qui vous passez vos journées puisque « loin des yeux, loin du coeur » [donc près des yeux, près du coeur, j’imagine]. Cependant n’oublions pas que « les vrais amis ne sont jamais loin, peut-être dans la distance, mais pas dans le coeur. » Aussi chacun est libre de choisir la citation qui lui correspond le mieux.

Voilà, cet article n’avait pas réellement d’objectif et n’était pas vraiment ordonné, il s’agissait plutôt de quelques pensées étalées sur le papier [enfin l’écran mais du coup la rime ne fonctionne plus…].

Bisous & Amitié,
Flora.

Publicités

Une réflexion sur “Les amis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s